AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexeï Rossdale ▬ Fear is how I fall (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Diplôme : Maîtrise des Compétences Avancées
Filière : Mysticisme avec options divination
Âge du perso : 23 ans
Messages : 14
Gallions : 13
I'M SO NASTEEN
MessageSujet: Alexeï Rossdale ▬ Fear is how I fall (terminée)   Mar 26 Fév - 12:37

Alexeï Rossdale

Now you’re looking for the secret... But you won’t find it, because, of course, you’re not really looking. You don’t really want to work it out... You want to be fooled.


Dossier de Malwen

Ҩ Maison : Nasteen.
Ҩ Filière/Diplôme demandée : MCA spécialité Mysticisme avec options divination.
Ҩ Année d'étude : 3eme année (si je sais compter parce que j'ai des doutes °A°).
Ҩ Âge & Date de Naissance : 23 ans, 31 mai 1997.

Ҩ Dans quelle école de sorcellerie étiez-vous ? a obtenu son diplôme d’ASPIC en Californie, il a seulement décidé de faire un retour aux sources et d’habiter l’Amérique, d’ou est originaire la majorité de sa famille.


Inventaire du Sorcier

Ҩ Baguette Magique : possède une baguette en bois de Houx, avec un cœur en ventricules de dragon, longue de 33,5 cm. Quelques arabesques sont gravées dans le pommeau de celle-ci.
Ҩ Animal de compagnie : diable de Tasmanie répondant au nom de "Shaman".
Ҩ Balai : Friselune.


Questions Magiques

Ҩ Patronus : loup à crinière.
Ҩ Parfum de l’Amortentia : une douçâtre odeur d'encens, de sève de sapin et de bonbons au miel.
Ҩ Miroir du Risèd : l'homme parfait ?


Descriptions

Ҩ Description physique :
Pour commencer Alexeï possède une tignasse mi-longue et ébouriffé, elle n'est pas violacé depuis toujours, il s'est décoloré les cheveux à son adolescence. Il a un visage très fin, presque féminin, composé de deux yeux ambré, ses cils sont noir et longs. Tout cela est surligné par des sourcils fins et noirs, qu'on ne remarque presque pas, comme s'il se les étaient rasé, alors qu'il ne les a jamais touché ! Sa bouche est simple mais attirante, ce qui donne envie de l'embrasser, de l'effleurer ou de la toucher, vous l'avez sans doute compris. Le jeune homme est assez fin, mais musclé, ne vous y méprenez pas,ce n'est pas une brindille non plus ! Il fait attention à tout cela, comme le ferait une fille. Il adore porter des vêtements traditionnels surtout pendant les fêtes et autres événements. Il possède des mains osseuses et des doigts fins, même si malgré cela, sa poigne est très forte.
Alexeï possèdent des jambes taillés pour la course, sans jamais pourtant être trop grosses ou trop marqué par des muscles sur-entrainés. La démarche n'est pas féline, comme la majorité des gens de son âge, elle en serait presque canidé, si cet adjectif existe, il se déplace ni lentement, ni rapidement et court que si cela lui plait, il ne roule pas des épaules non plus. En somme, c'est une démarche assez étrange mais attirante, pas dans le sens "belle", mais tout cela est assez difficile à expliquer si vous ne l'avez pas vu à l’œuvre.

Ҩ Caractère et psychologie :
Alexeï est quelqu’un de très perturbé. Les bruits sourd l’affolent, tout autant que les chose mal ordonnées, ou non alignées. Le jeune homme aime par dessus tout la perfection, et la recherché partout, chez les autres, dans les objets… Seuls les sorts et les divinations semble lui convenirs, et il n’est pas rare de le voir entrain de potasser seul, dans un coin à l’ombre. Oui, car, depuis tout petit, l’homme déteste tout les preuves d’affections qu’on peut lui montrer, même s’il a longtemps chercher la reconnaissance de quelqu’un, il semblerait qu’il estime que ces personnes soit arrivée “trop tard” pour lui et les rejette de toute ses forces. Seules les personnes qui ont quelque chose à lui offrir dans sa quête de perfection ont le droit de l’approcher.
Franc, trop franc. La vérité blesse, c’est bien connu. Alexeï est le genre de personne qui ne sait pas mentir, jamais au grand jamais, même si c’est pour sauver sa peau. Et quitte à faire semblant d’aimer quelqu’un, il préfère s’abstenir de lui dire ce qu’il pense de lui, car oui, c’est une bonne méthode pour ne pas mentir.
L’homme ne parle peu, à part pour apprendre des choses, soutirer des informations ou bien… Râler. On l’entendra plus se plaindre que se réjouir. C’est le genre personne qui ne fait peur que de ce qui l’embête et qui se délecte intérieurement des choses qu’il aime. C’est une personne qui ne rigole pas souvent, renfermé sur lui même, incapable de faire plusieurs phrases d’affilée lors d’une discutions. Il se bouche souvent les yeux lorsqu’il ne veut pas voir quelque chose et cela lui suffit.

Ҩ Aptitude particulière : aussi souple qu'un contorsionniste.

Histoire & Anecdotes

« La cartomancie, les sorts… Les mots, la magie… Tout ce dont j’ai toujours rêvé. Tout ce que les adultes cache aux étudiants comme nous, tout ce qui m’est interdit d’apprendre et qui est pourtant si alléchant… Oui, tout cela, est si… Attrayant. Je me délecte de chaque lettre, de chaque son qui franchi mes lèvres, sifflant presque comme un serpent le ferait. Et ma main droite fouette l’air, décrivant de petites arabesques avec calme et délicatesse, comme pour m’aider à mémoriser tout ce vocabulaire. Que faire ? Je ne sais plus ce que j’aime, ce que je suis, je suis comme un récipient attendant de se remplir. Mais je ne sais pas de quoi. Les sortilèges impardonnables, et tout ce qui s’en rapproche m’attire sans que je n’en aie l’explication. Je n’ai jamais tenté de faire de mal à autrui, cela ne m’intéresse guère, mon père, n’étant pas une référence pour moi. U n homme est si pitoyable lorsqu’il se sent invincible alors qu’il ne l’a pas. Ce que je cherche, c’est la perfection, oui, la simple sensation que rien ne manque, que toute les pièces du puzzle sont assemblées dans le bon sens et que rien ne manque. »

La famille et tout ça… Alexeï n’en a cure. Il est pourtant né aimé, certes, mais pas par tout le monde d’ou le problème. Entre un père alcoolique et violent, et un demi-frère hystérique qui se prenait pour le roi du monde, ou auriez-vous aimé qu’il trouve une place ? Auprès de sa mère, sans doute, mais là encore, impossible. Oui, il l’aimait, comment ne pas aimer une mère ? Mais il la détestait tout autant. Le fait qu’elle n’ose se révolter contre l’homme qui avait accepté de la chérir et non la meurtrir l’irritait au plus au point. Cependant, il savait qu’elle se mettait ainsi entre lui et ses enfants, leur offrant ainsi une barrière pour pouvoir grandir en paix. Grandir naturellement dans une telle famille, c’est assez difficile malgré tout et dès qu’il eut l’âge d’aller à l’école, Alexeï ne se sentit pas à sa place : dans ce monde ou tout les enfants devaient jouer ensemble sans une once de violence, il manquait quelque chose. Et à chaque bruit sourd, le garçon se rappelait des coups de son père dans les reins de sa génitrice, car c’est bien connu, frapper dans un endroit qui ne laisse pas de trace c’est ce que font tous les hommes qui ne veulent pas en laisser, justement. Le monde trop parfait de l’école s’effrita bien vite au bout de quelques jours, et ne se révéla être qu’une simple couche de vernis embellissant… C’est bien connu, les enfants sont les pires personnes aux mondes, tout autant que les adolescents. Et notre petit Alexeï n’en fut que plus brisé.
Que dire de plus ? Un enfant a besoin d’une famille soudée pour grandir sans difficulté. Mais le jeune homme qu’il devenait au fil des jours se renfermait petit à petit sur lui même. Les livres, les livres… Seul refuge pour un enfant en manque de tendresse, et c’est la douceur des mots qui lui en apportait. Bientôt, l’obsession étrange de vouloir découvrir tout ce qui lui était inconnu, lui et à tant d’autre pris place dans son cœur. Ne comptait plus sa mère ou son père, qui était devenu à ses yeux de simples personnages de seconde main dans l’histoire qui était la sienne. Et c’est ainsi qu’il sombra dans ce puits profond et sans fond que sont les ténèbres. Rien de bien méchant, juste une immense solitude, un immense besoin d’être quelqu’un d’autre. Ou de le devenir. Sentant que quelque chose manquait en lui, il se mit à braver tous les interdits, les tabous… Comment devenir parfait ? Comment devenir un être que tout le monde envierait, respecterait ? Lui même ne savait plus, et tout dans ce monde l’affolait, son seul réconfort fut les mots, les sorts et la promesse de pouvoir et de force qu’il pouvait lui apporter. Et il devient avide, avide connaissance… Tout les secrets du mondes devait être siens, devait être connu par lui, lui seul et être enfoui quelque part dans son esprit. Et lorsqu’il mourrait, il emporterait un peu de ce monde avec lui… Il volerais quelque chose de précieux, montrant que si quelqu’un lui avait volé son enfance, lui, avait volé bien plus. Suivit une phase ou il essaya de faire changer son père, puis de le tuer, puis de tuer sa mère pour abréger ses souffrances. N’ayant pas eu d’éducation, Alexeï ne se rendait plus compte du bien ou même du mal, il était comme un animal sauvage tournant dans sa cage, essayant tant bien que mal d’en trouver la sortie.
Le jeune homme fit alors ce que certains appellent « crise d’adolescence » recherchant sa propre identité, aimant se faire du mal plus qu’autre chose, admirant les cicatrices qu’il laissait sur son corps jour après jour, aimant encore plus deviner l’avenir, les choses irrationnelles… C’est à cette époque là que ses piercings apparurent, simplement à cause d’une aiguillant traversant sa peau.
Et puis, tout redevint cale, comme si son cœur avait calmé ses pulsations. Rien de tout ce qu’il n’avait pas faire avait empêché sa mère de souffrir, ou son père de changer. Et c’était à présent trop tard. Il avait passé l’âge de rechercher de l’amour, de rechercher ce qu’on ne lui avait donné. Il le trouverait bien ailleurs. La perfection pourrait lui apporter cela, ou lui faire oublier ce besoin, car après tout, une fois devenue quelqu’un de complet pourquoi aurait-il eu besoin de tout cela ? Tellement futile oui… Pourtant, une fois la flemme allongée dans ce lit d’hôpital, le visage déformé, eut disparue, il ne put s’empêcher de revenir là ou sa famille avait vécu autrefois, là ou la femme qui lui avait donné vie avait vue le jour… Revenir en Amérique, peu importe ou étudier, tant que là bas, oui là bas, il puisse apprendre tout ce dont il aurait besoin pour combler ses imperfections.

Toi. Oui, toi !

Ҩ Pseudo/âge : nianianiania, 212 ans D:
Ҩ Double-compte ? //
Ҩ Avis/remarque : je dédicace cette fiche à Kaylee.
Ҩ Comment as-tu découvert le forum ? je me suis perdue /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Points Concours Points Concours : 5
Fan Clubs : Un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.






Diplôme : Tous en poche
Filière : Sorcellerie
Âge du perso : 31 ans
Fonction : Directeur de Malwen
Messages : 330
Gallions : 124
J'SUIS LE DIRECTEUR, ok ?
MessageSujet: Re: Alexeï Rossdale ▬ Fear is how I fall (terminée)   Jeu 28 Fév - 20:59

Bon bah. Finalement tu as fait une nouvelle fiche et c'est plutôt pas mal.
DONC re-bienvenue Alexeï.

Nasteen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malwen.forumactif.org
 

Alexeï Rossdale ▬ Fear is how I fall (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ana' • Let the sky fall [TERMINÉE]
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ҩ MALWEN UNIVERSITY :: Hors Jeu :: Registre des Malweniens :: Ҩ NASTEEN-