AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un fantôme? Je voulais un monstre moi ! {PV B.B}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Points Concours Points Concours : 0
Âge du perso : 18 ans
Messages : 12
Gallions : 13
I'M SO NISSENA
MessageSujet: Un fantôme? Je voulais un monstre moi ! {PV B.B}   Mer 5 Juin - 22:46

Tout avait commencé d'une simple discussion entre adolescents. C'était un cour de botanique comme les autres, où l'on se salissait les mains avec le fumier de dragons, aussi où l'on devait extraire les roses de cristal de leurs cocons de verre. Miguel avait fini un peu plus tôt que les autres élèves, trouvant ce travail ridiculement facile comparée à ce qu'il faisait autrefois avec sa mère ou à simplement bluffer l'attention inhumaine de son toucan domestique en pleine nuit. Combien de fois s'était-il pris des coups de bec par son manque de discrétion ? Il éclata de rire, rapidement repris par l'ennuyeux professeur aux chapeaux pointus et à la robe bien trop conservatrice qui les surveillait ce jour-là. Dés qu'il fut retourné, l'argentin imita la chauve-souris bourrée, un code bien à lui qui définissait les personne un peu trop rigide. Mais sa caricature s'arrêta rapidement vu le manque d'intérêt que portait ses camarades envers ses actions. Il soupira, l'Argentine lui manquait, comme ses anciens camarades de classe. Cette école était un repère d'intellos, plus particulièrement ta classe de botanique. Mais au moins, cela lui laissait le loisir d'écouter les commérages à voix basses de ses voisines de paillasse, ce fut là où il entendit parler de la légende.

« Il existerait une plante qui contrôlerait les êtres vivants pour se protéger, souffla l'une d'entre-elles. J'ai entendu dire qu'une subsistait dans les sous-sols de l'école, mais elle serait gardée par un monstre innommable. La dernière personne qui aurait tenté de s'en approcher s'est totalement volatilisé ! On raconte que l'université a camouflé l'accident tellement la scène était écœurante... »

Il y avait tout dans ce discours pour exciter sa curiosité, peut-être trop d'ailleurs. Toute personne normalement constituée aurait compris qu'il s'agissait là d'un piège grotesque pour se venger d'un confère trop turbulent, mais ce serait surestimer l'intelligence de notre garçon de remettre en question une si belle histoire. Une plante inconnue, un monstre mystérieux, un possible danger de mort … Déjà son cœur palpitait. Le métis n'attendit même pas la fin du cours pour se volatiliser de la serre. De tout façon ce n'était pas comme s'il avait un cours juste après ( et même si c'était le cas, il allait tout simplement sécher). Un rapide passage dans ses appartements pour enfin se débarrasser de sa miteuse tenue de sorcier, de prendre son sac spécial « possible affrontement avec une horreur tentaculaire et autres monstres loftcratiens » - car oui il y avait toujours besoin de ce genre d'affaires quand on était un idiot de première- et le voilà à l'entrée des tréfonds de l'école, plus radieux que jamais. Enfin, il allait vivre une véritable aventure.

La première chose qu'il remarqua dans les bas-fonds, c'était sans doute le manque d'entretiens et l'humidité ambiante de ce lieu austère. Les pierres s'effritaient, la moisissure faisait bon ménage avec les rats. Ou bien était-ce des souris mutantes pas un flux de magie corrompus ? Il ne suivait pas assez bien les cours pour faire la différence. En tout cas, c'était un coin parfait pour tourner un film d'horreur. Il nota cette information dans un coin de sa tête, cela pourrait être fun à faire s'il arrivait à traîner quelques pauvres innocents avec lui . L'étudiant dessina un sourire naïf, s'imaginant déjà jouer le loup garou, même si ce n'était sans doute pas le lieu le plus approprié vu ce manque de soupirail qui aurait pu donner une belle vision de la pleine lune . Son unique œil déchiffra la carte qu'il s'était faite d'après la description qu'il avait pu sortir de leurs discours. Il devait encore continuer tout droit pendant une cinquantaine de mètre, avant de trouver dans les environs un cachot numéro 44. C'était normalement là que se trouvait la plante et l'abomination. Il frétillait d'impatience, comme s'il allait rencontrer la Mort en personne. Par précaution, il sortit sa baguette, se faisant un portrait répugnant de la créature. Elle devait avoir les millions de patte visqueuse et gluante, sans oublier l'unique œil présente dans sa gueule où l'acide de sa salive suffisait à tuer un humain dans d'atroces souffrances. Cela le mettait de bonne humeur, en tout cas.

Devant la fameuse porte, son cœur battait à tout allure. Le monde allait changer à l'instant où il ouvrirait cette pièce de métal oxydée. Un grincement, puis la vérité se révéla à lui. Mais aucune fleur mythique ou croque-mitaine l'attendait, non. Juste une blondasse. Alors oui, Miguel tira la gueule comme devant un gâteau de crotte de nez. La désillusion était vraiment brutale cette fois.
Il inspecta la pièce, juste pour s'assurer qu'il n'y ait pas un passage secret, avant de pester :

« Rembourse-moi mon rêve ! Si j'avais voulu voir une blondasse, j'me serai pas donner tant de mal ! »


Il tendit la main, comme pour attendre qu'on lui donne quelque chose. Oui, il était furieux de ne pas avoir ce qu'il voulait. Savait-elle combien de temps il avait été si impatient ? Bon à peine une demi-heure, mais ce n'était pas une raison ! Soudain, l'idée qu'il s'était trompé d'endroit effleura son unique neurone. Laissant place à un sourire benêt, il se gratta la nuque, ayant rangé sa baguette avant de l’accoster. Il aurait dû demander avant de l'engueuler. Tant pis, même si ce n'était pas dans l'ordre des choses.

«  Au fait … C'est bien le cachot 44 ici ? Parce qu'en théorie il devait y avoir une fleur et un monstre , 'fin un truc dans le genre tu vois ... »

Maintenant, il se disait qu'elle pourrait peut-être l'aider à trouver ce fameux trésor. C'était cela d'avoir un esprit simple. Il souriait à pleines dents, comme un demeuré. Mais il s'en foutait au fond, tout ce qu'il voulait, c'était occuper cette fin d'après-midi. Et enfin utiliser son kit « je me retrouve devant un danger mortel »,il ne fallait pas mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un fantôme? Je voulais un monstre moi ! {PV B.B}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» Les monstres existent, et les fantômes aussi. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois... ils gagnent.
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ҩ MALWEN UNIVERSITY :: l'école des dotés :: Les Sous-Sols :: ҩ Les Cachots-