AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sir Wade Livingston.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Points Concours Points Concours : 0
Fan Clubs : Un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.


Diplôme : Maîtrise des Compétences Avancées.
Filière : Administration Magique, spécialité droit sorcier, option coopération internationale.
Âge du perso : Vingt-trois ans.
Fonction : Élève.
Messages : 22
Gallions : 14
I'M SO COHARY
MessageSujet: Sir Wade Livingston.   Jeu 2 Mai - 15:41

Wade Arnvald Livingston

Everyone's a hero... till you shoot off a leg or two.


Dossier de Malwen

Ҩ Maison : Cohary.
Ҩ Filière/Diplôme demandée : MCA Administration Magique, spécialité droit sorcier, option coopération internationale.
Ҩ Année d'étude : Troisième année.
Ҩ Âge & Date de Naissance : Dix-sept Mai 1997, vingt-trois ans.

Ҩ Dans quelle école de sorcellerie étiez-vous ? Poudlard, scolarisé à Serpentard. Wade a préféré traverser l’Atlantique pour.. non, attendez, il n’a pas préféré le faire. Il y a été tout bonnement contraint. C’était une idée de groupe (et une idée de con si vous voulez son avis) : Kirby lui avait tenu la jambe pendant des semaines, vantant l’awesomeness de l’université s’ils se retrouvaient tous les trois (Peach était une nana, et comme toutes les nanas face à un sourire de bégé elle avait adhéré à l’idée en trois secondes chrono) à Malwen. Évidemment, Wade avait transmis l’info à son père, qu’il avait fallu acheter pour lui arracher un oui ; le travail fut fastidieux mais efficace. Aussi, lorsque Wade était revenu un été de septième année, beuglant que de toute façon Poudlard c’était pourri et que celui qui le forcerait à aller à l’université pouvait aller se faire enc.. bref, lorsqu’il changea d’avis comme Peach changeait de fard à paupières, il se prit une raclée si mémorable qu’il se plia aux exigences paternelles. À contrecœur. Et à reculons. And here he is.


Inventaire du Sorcier

Ҩ Baguette Magique : Lorsque sa baguette l’avait choisi, Ollivander s’était pincé les lèvres et avait échangé un regard avec sa mère. Toi, mon garçon, lui avait-il dit en adressant le sourire le plus affable possible à un gamin impatient, tu vas en chier. Oh, certes, il ne l’avait pas dit exactement de cette manière, mais lorsque Wade y repensait, c’était exactement ce que ce vieux fou avait voulu lui dire. Lorsque tous les jeunes sorciers s’amusaient à lancer leurs sorts à droite et à gauche, fiers de leur wingardium leviosa comme s’ils avaient trouvés le moyen de faire pousser des galions dans leurs poches, Wade passait son temps à conserver sa baguette tout au fond de sa poche, le plus loin possible de sa main et à distance de son envie de magie. La cause ? Du bois d’aubépine. Vous savez, cet arbre recouvert de petites boules rougeâtres dont on est tous tombés malade au moins une fois dans notre prime jeunesse ? Celui-là même. Et ce paradoxe d’appétence délétère poursuit Wade depuis son plus jeune âge ; logique, de ce fait, que sa baguette ne fut qu’une preuve de plus de cette ironie qui le caractérise si bien. Du reste, elle mesure vingt-deux centimètres, possède un cœur de crin de licorne, est fine et très rigide.
Ҩ Animal de compagnie : Sans.
Ҩ Balai : Non plus. Quand on déteste le Quidditch, on préfère utiliser le transplanage.


Questions Magiques

Ҩ Patronus : Sans. Il ne sait pas en faire. Autant dire qu’en cas d’invasion de Détraqueurs il préférerait être accompagné.
Ҩ Parfum de l’Amortentia : Une odeur de livre neuf ouvert pour la première fois, une effluve de champ de coquelicot, un zeste de caramel au beurre salé laissé un peu trop longtemps sur le feu.
Ҩ Miroir du Risèd : Des filles. Des tas de filles accrochées à son cou, à ses bras, à ses jambes, plus ou moins dénudées, plus ou moins sages, plus ou moins silencieuses mais toutes déchirées de cette expression d’envie, de désespoir douloureux presque palpable.


Descriptions

Ҩ Description physique : Wade a une tête d’anglais. Cette tronche typique, ovale, sévère, cernée de petits yeux, d’un nez long et de fines lèvres, typiquement british et qui inspire la confiance du flegme supposé. Les cheveux bruns ondulés, paraissant même négligés, Wade pourtant possède ce charme certain qui l’a tellement privilégié à Poudlard et lui a permis par la même occasion de détruire les seules relations ayant jamais eu de l’importance à ses yeux. Yeux bleus, d’ailleurs, d’une couleur glacier un peu fade ; ce n’est pas la couleur sur laquelle les gens s’extasieront, non : c’est celle qui soutiendra les regards avec nonchalance, transparente d’une quelconque arrière-pensée mais cependant assez chargée d’arrogance pour mettre mal à l’aise, quand bien même un sourire déformerait les lèvres un peu plus bas. Du reste, Wade est pâle, une peau des jours de pluie, facilement marquée par les coups et les aspérités quotidiennes. De taille moyenne, c’est un gringalet aux premiers abords pas vraiment épais, mais dont l’apparence carrée cache une musculature certaine. Visuellement, tout du moins, et tant que quelques couches de tissus dissimulent sa nudité. Son style vestimentaire, d’ailleurs, est très sophistiqué, toujours accordé et taillé au millimètre près.
Ҩ Caractère et psychologie : Se fier à l’apparence placide de Wade serait une terrible erreur. Souvent, les gens le considèrent de loin alors que, penché dans ses bouquins, son expression sérieuse et sereine semble le retranscrire comme un garçon studieux, renfermé et timide. La vérité est pourtant toute autre. Oh, bien sûr, oui, c’est un garçon intelligent qui ne rechigne jamais à l’étude ; la ressemblance s’arrête pourtant là. Se frotter à Wade, c’est se lancer dans une alerte à la bombe infernale, c’est parier survivre à une chute d’une dizaine de mètres. Si ce n’est pas chose impossible, le challenge est pourtant de taille, et bien vite son comportement agaçant rebute, repousse. Ce qui est triste, quelque part, c’est que Wade est un gentil garçon, au fond. Vraiment. Un peu égoïste, prétentieux et arrogant, certes, mais d’une loyauté infinie, à l’amitié solide, à la tolérance exacerbée et un humour, mes enfants. Un humour à en faire rire Gregorovitch aux larmes. Il n’était pas difficile d’apprécier ce fait lors de son adolescence, mais son passage au monde adulte l’obligea à s’enrober d’une carapace si épaisse, si méprisable que bien peu de gens peuvent désormais se vanter d’en profiter. La vérité, c’est que personne n’a la patience et le masochisme nécessaire pour s’en encombrer. Ce type est un connard prétentieux qui se met à hausser le ton et à vouloir me foutre sur la tronche si j’ai le malheur d’insister sur un détail ? Soyons honnêtes, tout le monde laisserait tomber. Outsider, Wade pourrait alors faire figure de bouc-émissaire, d’intello un peu nerd au fond de la classe, mais son apparence inoffensive n’est qu’une vaste imposture à laquelle personne ne croit bien longtemps ; les gens sont trop intimidés pour oser lui chercher des noises d’un peu trop près, en partie depuis le jour où il a risqué le renvoi définitif en éclatant littéralement la mâchoire d’un dernière année. De nos jours la raison appartient aux rumeurs, mais pour Wade le souvenir cuisant d’une insulte à caractère sexuel brûle encore ses phalanges. Car Wade, peu importe l’obstination qu’il met à se persuader du contraire, préfère les hommes et ne le supporte pas. Ç’aurait pu être une anecdote comme une autre si son premier amour avait mis une certaine délicatesse à le repousser, mais Wade était bien trop revanchard, bien trop imbu de lui-même pour oublier l’affront sans rien faire et son opiniâtreté surnaturelle empêcha quiconque de bonnes paroles de l’en dissuader à l’époque. Wade est un manipulateur, un beau parleur qui sait ravaler son impatience au profit de son ambition, et si le jeu en vaut la chandelle il saurait rester calme des heures durant sous les insultes, maîtrisant ses nerfs et les lèvres arquées en un sourire condescendant. Le garçon sait marcher à la carotte et plus que quiconque il le sait très bien. Particulièrement solitaire, de ce fait, il garde de cette époque une discrétion certaine qui l’aide à diminuer drastiquement le papier utilisé pour son dossier scolaire. Quelque part, malgré sa colère aveugle, Wade sait qu’il a merdé. Que tout est de sa faute. Que la réaction de son ami n’était pas mesquine, juste un peu abrupte. Qu’il aurait dû lui laisser le temps. Ou peut-être que les torts sont partagés, oui, mais que sa réaction était disproportionnée, et que le problème aurait dû rester entre Kirby et lui. Wade sait faire preuve de regrets, mais n’a encore jamais eu l’occasion de passer l’étape de l’absolution, que ce soit envers lui-même ou oser demander pardon à la personne qui le mérite davantage.

Ҩ Aptitude particulière : Est ambidextre, possède une allocution exemplaire, souffre d’un TOC d’asymétrie et dit souvent ‘Derp.’ Juste comme ça. ‘Derp.’


Histoire & Anecdotes


Assis sur le rebord du lit, Wade fixa longuement la reproduction médiocre du radeau de la Méduse que sa sœur accroché au mur de sa chambre. Encore moite de transpiration, il s’obstinait à replacer ses mèches de cheveux lâches dans le silence pesant de la chambre, sans réellement tenter de penser à autre chose qu’au tableau en face de lui.
À y tendre l’oreille, pourtant, le silence n’était pas si pesant que ça.
Le silence n’était pas silencieux.
Quand il réalise le sifflement régulier vrillant ses tympans, Wade se plaque les mains sur les oreilles, fermant les paupières si fort qu’une ribambelle de tâches colorées paniquent en dansant devant ses prunelles pendant une seconde. Ferme-la, murmure-t-il en hochant la tête de dénégation. Ferme-la, arrête de respirer, étouffe-toi, crève.. !

Quand il y repensait, au fond, il n’avait rien de particulier contre Lux. C’était simplement la ‘petite sœur du meilleur pote’, la gamine insupportable qu’il détestait par vague, lorsqu’elle s’obstinait à vouloir interférer dans leurs après-midi entre mecs. Wade était le benjamin d’une fratrie de trois enfants, deux garçons et une fille, aussi était-il difficile pour lui de faire un parallèle dans sa propre situation. Mais la tolérance ne venait juste pas ; l’indifférence se muait en agacement pour mieux redevenir neutre, au rythme d’une fluctuation quotidienne. Mais ça.. ça, c’était sûrement avant d’avoir partagé sa chaleur dans ses draps. Maintenant, ce qu’il ressentait.. Rouvrant les yeux, Wade réalisa que c’était une excellente question. Toute sa vie, il avait été particulièrement doué en introspection, capable de lire en sa propre personne comme dans les livres qu’il collectionnait, mais pour la première fois, il se heurtait au vide de son esprit. Il était fatigué. Infiniment triste, aussi, comme si ce qu’il avait mis des mois à construire n’avait été qu’une fumisterie bien plus délétère, au final, pour lui-même.

« Lux ? » appela-t-il d’une voix éteinte, mais la jeune fille ne répondit pas. Elle devait s’être endormie. Alors, lentement, précautionneusement, presque effrayé, Wade se tourna pour poser ses yeux sur le visage paisible de la rouquine. Plus que jamais, elle lui apparut terriblement jeune, comme une gamine à peine sortie de l’enfance qu’il fallait protéger de tous ses types aux idées perverses. Puis il réalisa : il était un de ces types aux idées déplacées.. Non, non, ce n’est pas vrai, il n’était pas attiré par elle, il n’était pas excité par elle, il avait mis une éternité à jouir bon Dieu c’était bien la preuve !
« Okay, du calme. Ne panique pas. » soupira-t-il en se passant une main dans les cheveux. Il avait utilisé un préservatif, il n’avait pas été violent, il lui avait même murmuré des mots tendres à l’oreille : il avait été à la hauteur d’une première fois, Lux n’y avait eu que son compte, il n’avait rien à se reprocher. Il ne voulait même pas coucher avec elle, par Merlin, c’était elle qui avait insisté.. Avant son départ à l’université, qu’elle avait dit, alors qu’il l’avait reçu juste pour la plaquer après son petit manège de l’année précédente. Sur le coup, encore blessé, encore avare de ce petit détail qui saurait l’apaiser tout à fait depuis le départ de Kirby de sa vie, depuis la trahison de Peach qui n’avait rien compris à son dilemme, il avait considéré la possibilité comme une bonne idée. Puis il l’avait déshabillé, il s’était déshabillé, il avait prétendu la nervosité pour son excitation tardive, et là seulement il s’était senti las, avait réalisé, mais c’était trop tard, et Lux se serrait contre lui en tremblant. Enfin apaisé, il venait de déclencher une tempête sur laquelle il n’avait aucun contrôle.

Il attrapa sa chemise et l’enfila méticuleusement. Kirby n’en saurait jamais rien. Personne n’en saurait jamais rien. Dans un mois, il serait aux Amériques, dans une filière différente de celle de ses deux anciens amis et l’université était assez grande pour qu’il n’ait jamais à les croiser. Oui, tout allait bien se passer. Une erreur de parcours. Quant à Lux.. Eh bien, il ne la reverrait sûrement jamais de sa vie. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des Mondes.

Quelques heures plus tard, Wade expliqua à Lux qu’il ne voulait pas d’une relation à distance, mais qu’il était honoré de la preuve d’amour qu’elle avait tenu à lui offrir. Impassible, il la laissa épancher son chagrin sur son épaule, assez longtemps pour paraître compatissant mais pas assez pour s’impatienter, lui laissa une chemise en guise de souvenir après qu’elle ait insisté et referma la porte derrière elle.
Referma ce chapitre de sa vie derrière elle, pour mieux commencer à écrire le suivant, ignorant encore à quel point le livre de son existence était d’une ironie tordue.

Toi. Oui, toi !

Ҩ Pseudo/âge : Neverwinter / vingt.
Ҩ Double-compte ? Non madame.
Ҩ Avis/remarque : Derp. Le forum est un peu trop pastel pour moi mais je m’y ferai ; sinon, nop !
Ҩ Comment as-tu découvert le forum ? Top-site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Points Concours Points Concours : 5
Fan Clubs : Un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.






Diplôme : Tous en poche
Filière : Sorcellerie
Âge du perso : 31 ans
Fonction : Directeur de Malwen
Messages : 330
Gallions : 124
J'SUIS LE DIRECTEUR, ok ?
MessageSujet: Re: Sir Wade Livingston.   Jeu 2 Mai - 20:42

OMYGOD. OMYGOD. (ici Kirby hein )
J'aaaaaaime ta fiche ruobroyutv, tu as parfaitement cerné Wade et ses relations. Du coup j'ai rien à dire (Luuuux peut-être que si ?) si ce n'est... BIENVENUE et au plaisir pour un RP !

Cohary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malwen.forumactif.org
avatar
Points Concours Points Concours : 0
Fan Clubs : Un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.


Diplôme : Maîtrise des Compétences Avancées.
Filière : Administration Magique, spécialité droit sorcier, option coopération internationale.
Âge du perso : Vingt-trois ans.
Fonction : Élève.
Messages : 22
Gallions : 14
I'M SO COHARY
MessageSujet: Re: Sir Wade Livingston.   Jeu 2 Mai - 21:04

Merciiiii !
Ravi d'avoir satisfait vos.. attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Points Concours Points Concours : 1
Fan Clubs : un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.







Diplôme : Maîtrise des Compétences Avancées
Filière : Haute Magie, option Psychomancie
Âge du perso : 21 ans
Messages : 411
Gallions : 140
bitches never die
i’ll kick your muggle assbitches never die i’ll kick your muggle ass
MessageSujet: Re: Sir Wade Livingston.   Jeu 2 Mai - 21:20



Encore bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue ! Tout est parfait pour moi aussi !

_________________