AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Jésus changeait l'eau en vin. Tu m'étonnes que 12 mecs le suivaient partout. » ─ Edwige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Gallions : 10
MessageSujet: « Jésus changeait l'eau en vin. Tu m'étonnes que 12 mecs le suivaient partout. » ─ Edwige   Dim 17 Mar - 0:28

kleinprinz alix edwige

ouais ben PROUT.


Dossier de Malwen

Ҩ Maison : Cohary.
Ҩ Filière/Diplôme demandée : CBU ━ Défense contre les Forces du Mal.
Ҩ Année d'étude : Deuxième année de CBU.
Ҩ Âge & Date de Naissance : 13.10.2000 ; vingt ans.

Ҩ Dans quelle école de sorcellerie étiez-vous ? Poudlard, bien évidemment. Elle a obtenu ses ASPIC de justesse et Malwen fut la seule université à avoir retenu sa candidature. Ce qui explique le pourquoi du comment elle en est arrivée là.


Inventaire du Sorcier

Ҩ Baguette Magique : Baguette en bois de Vigne, mesurant 31,6cm et étonnamment sifflante.
Ҩ Animal de compagnie : Un chat Somali nommé Hippogriffe (pour combler le fait qu'Edwige voulait un énorme hippogriffe au départ) qui est terriblement fourbe.
Ҩ Balai : Un éclair de feu. sisi.


Questions Magiques

Ҩ Patronus :
Ҩ Parfum de l’Amortentia : L'odeur de la vanille séchée, de vieux parchemins et une once de jasmin.
Ҩ Miroir du Risèd : Edwige chevauchant un hippogriffe au pelage doré et, dans l'une de ses mains le Vif d'Or.

Descriptions

Ҩ Description physique :
Edwige a beau avoir vingt ans, elle est indéniablement petite. On ne cesse de lui demander sa carte d’identité, pour vérifier si elle ne ment pas sur son âge et honnêtement, elle en a marre. Mais cela ne fait que renforcer encore plus, cette image de jeune femme encore innocente et pure bien que cela l’irrite d’être obligée de porter talons et chaussures compensées pour, ne serait-ce, gagner quelques misérables centimètres en plus. Il semblerait par contre, qu’elle soit la seule à considérer cela comme un complexe. Les autres ont tendance à trouver cela plus mignon qu’autre chose, irritant de plus belle la jeune sorcière. Elle se force à répéter, sans cesse, qu’elle n’est pas petite mais qu’au contraire, ce sont les autres, qui sont trop grands. Elle déteste aussi lorsqu’on lui fait rappeler qu’elle a la taille d’une gamine de dix ans, provoquant ainsi sa colère qui, la rend encore plus adorable aux yeux des gens. Mais ce n’est là qu’une des innombrables caractéristiques physiques parmi tant d’autres qu’Edwige possède. Sa chevelure, blonde et dorée, attire tout autant les regards. Redescendant gracieusement le long de son dos, telle une cascade d’eau, elle aime les laisser lâcher et exposer aux yeux de tout le monde sa longue chevelure aussi lisse et soyeuse que la soie satinée. Quelques mèches blondes sont également présentes pour encadrer son visage, et souligner ses traits fins autant que son regard et ses yeux bleus azur. Et bien qu’elle opte pour la simplicité, elle ne dit jamais non aux rubans qu’elle attache parfois à ses cheveux, choisissant la plupart du temps un ruban bleu pour y faire ressortir l’éclat de ses yeux bleus azur et les mettre en valeur. Sa peau, laiteuse et douce, est aussi une des choses qu’elle aime particulièrement chez elle et l’entretient avec grand soin, évitant les expositions au soleil pour ne pas rougir par la suite. Quant à sa silhouette, elle est fine et relativement svelte, ayant des courbes là où il le faut sans pour autant qu’elles soient exagérées, juste ce qu’il faut. En quelques mots, la jeune femme qu’est Edwige est une demoiselle qui possède ses charmes même si elle ne s’en soucie pas tellement.

Ҩ Caractère et psychologie :
Edwige est un ange. Edwige est innocente, pure et chaste. Edwige pose toujours des questions indiscrètes. Edwige ne se rend pas compte de ses bourdes. Edwige ne sait pas mentir. Edwige dit des choses qu’il ne faut pas. Edwige blesse tout le monde avec son honnêteté. Edwige est maladroite. Edwige est un livre ouvert. Edwige ne comprend jamais les sous-entendus. Edwige est encore une enfant. Edwige aime jouer. Edwige est inconsciente et ne connaît pas le mot « danger ». Edwige croit toujours que ce sont les cigognes qui déposent les bébés. Edwige croit toujours à la petite souris. Edwige croit toujours au prince charmant. Edwige est encore une enfant.

NON EN FAIT JE ME FOUS DE VOTRE GUEULE.

Edwige est tout, absolument tout sauf un ange. C’est une peste, une vraie peste. Une jeune fille se cachant sous ses airs d’innocente, pour mieux vous poignarder après. Elle se moque de vous, de tout le monde et y prend un très grand plaisir à le faire. Elle aime jouer les pures, les maladroites, pour vous faire croire qu’elle est l’agneau. Mais lorsqu’elle referme enfin sa mâchoire sur votre cou, prête à vous le déchiqueter, où est passé l’agneau ? Elle aime piéger tout le monde avec ses ruses, ses doucereuses paroles, ses regards innocents et ses questions maladroitement posées. Elle aime manipuler le cœur et les sentiments des autres pour mieux les piétiner ensuite, pour mieux les détruire. Elle aime ces expressions d’incompréhension qui viennent se poser sur vos visages, lorsqu’avec un sourire toujours aussi innocent, elle vous dit toutes sortes d’atrocités à sa façon que vous comprenez très bien. Elle aime ça, elle adore ça et en redemande toujours plus, aimant les nouveaux défis, aimant dépasser les limites, aimant jouer avec le feu. Elle aime voir le monde souffrir, particulièrement les humains. Ces humains qu’elle déteste tant, qu’elle méprise et aimerait voir disparaître de la surface de la planète. Edwige est misanthrope, c’est un fait. Elle n’arrive d’ailleurs pas à croire qu’elle fait partie du genre humain. Elle aurait aimé naître en une autre créature, son espèce la répugnant au point de lui donner des hauts-de-cœurs rien qu’en y pensant. Avec son seul et véritable ami, qu’elle considère comme son âme-sœur, ils font des conneries, s’amusent ensembles en se foutant des autres et sont, toujours et indéniablement complices, quelle que soit la chose. Ils étaient surnommés Yellow Morons, à Poudlard. La jeune fille disait qu’ils auraient pu faire mieux en termes d’originalité mais ça lui plaisait tout de même. Ce qu’elle trouve d’ailleurs étonnant, c’est que personne, personne jusqu’à maintenant n’avait compris leurs machineries. Peut-être bien son frère, mais les autres y croyaient vraiment, à ce masque, déstabilisant la jeune fille pendant un long moment, se demandant s’ils étaient tous idiots ou le faisaient exprès.

Ҩ Aptitude particulière : Elle sait recueillir des informations très vite. Sinon, elle est très douée pour stalker quelqu'un.


Histoire & Anecdotes

La chambre était silencieuse, plongée dans la pénombre. Seule une respiration régulière pouvait parfois s’entendre, accompagnant harmonieusement le silence. Aucune forme ne pouvait se distinguer dans cette profonde obscurité mais il se trouvait pourtant là une silhouette : celle d’une jeune fille allongée sur un lit, qui fixait avec grand intérêt le plafond qui s’offrait à elle. Le bras tendu, elle semblait essayer d’attraper quelque chose qui lui était innaccessible, invisible et voire même inexistant. Dans son regard se dégageait une once de désespoir mêlée à de la haine, une haine qu’elle éprouvait qu’elle éprouvait depuis si longtemps qu’elle en avait même oublié quand tout cela avait commencé. Ses cheveux étaient étalés sur son oreiller, certaines mèches s’étaient entremêlées et une en particulier était venue se poser sur son visage, la chatouillant légèrement. Elle ferma les yeux et reposa son bras sur son lit, comme las de vouloir attraper l’inexistant, de ne pas y arriver. Elle inspira et expira doucement, serrant de son autre main, sa baguette. Lorsqu’une lumière aveuglante entra dans la pièce, suivit de cris et de paroles qu’elle ne parvenait pas à distinguer, elle ouvrit les yeux et se releva légèrement de son lit, pour pointer celle ou celui qui était venu la déranger du bout de sa baguette magique.

─ Toi.

─ Quoi, moi ?


La demoiselle se contenta de lui jeter un regard haineux, signe de son mécontentement, resserrant sa prise sur l’objet tenu, prête à lui lancer un sort.

─ Essaye et j’t’explose les ovaires, ma très chère petite sœur. Et sache que je ne suis pas venu de plein gré dans ta chambre, c’les vieux donc cesse de m’adresser ce regard et viens plutôt descendre pour bouffer. Tu sais, c’est le jour de tes ASPIC aujourd’hui. Alors t’as plutôt intérêt à l’réussir ou j’te donne à bouffer à Hippo’.

La porte avait déjà été refermée sans qu’elle ne puisse y répondre quelque chose. Elle poussa un long soupir et se releva finalement. Là, dans l’obscurité, elle se contempla dans son miroir. Elle s’essaya à un sourire qu’elle effaça rapidement de son visage. Edwige observait son reflet, se questionnant intérieurement à propos de beaucoup de choses. Beaucoup de choses qui étaient et restaient sans réponses. Mais elle n’avait plus le temps, l’heure s’écoulait et bientôt, elle serait en retard à ses examens. D’un coup de baguette, sa robe avait été enfilée, ses cheveux avaient été arrangés, paraissant plus radieuse comme jamais. Ce qui était bien évidemment faux. Tout n’était que masque et mensonges, sourires factices et paroles doucereuses. Son cœur n’était que ténèbres, dans lesquelles elle pouvait vous noyer, d’un simple souhait, d’une simple envie, d’un simple regard. Elle n’a jamais été ce que les autres pensaient d’elle. Pourtant, elle s’efforçait d’y ressembler le plus que possible. Pour que ça colle à son image, pour pouvoir tous les manipuler plus facilement, sans aucune exception. Et ensuite, les détruire et les achever. C’était son mode de fonctionnement. Elle prenait plaisir à faire le mal autour d’elle, voir ces visages désemparés n’était pas seulement jouissif, c’était plus que ça. Mais personne ne comprenait. Sauf lui. Que faisait-il, d’ailleurs ? Cette dernière pensée fit sortir la jeune fille de ses songes et se hâta, descendant enfin après ces plusieurs minutes passées avec elle-même.



Toi. Oui, toi !

Ҩ Pseudo/âge : jfdlksjfsljl. ♥
Ҩ Double-compte ? Non je suis une newbie, pure et dure.
Ҩ Avis/remarque : Est-ce moi ou le bottin d'avatars n'existe pas ? Sinon, le forum est génial. ♥
Ҩ Comment as-tu découvert le forum ? Par une amie -pas inscrite et peut-être future inscrite- qui, en voyant le forum, a tout de suite pensé à moi.


Dernière édition par Edwige A. Kleinprinz le Dim 5 Mai - 13:26, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Points Concours Points Concours : 1
Fan Clubs : un fan club est un groupe, informel ou organisé en association, de fans, autrement dit de personnes partageant une admiration, voire une adulation commune.







Diplôme : Maîtrise des Compétences Avancées
Filière : Haute Magie, option Psychomancie
Âge du perso : 21 ans
Messages : 411
Gallions : 140
bitches never die
i’ll kick your muggle assbitches never die i’ll kick your muggle ass
MessageSujet: Re: « Jésus changeait l'eau en vin. Tu m'étonnes que 12 mecs le suivaient partout. » ─ Edwige   Dim 17 Mar - 11:49

BIENVENUUUUUUUUUE Si tu as une question n'hésite pas ! D'ailleurs :

Citation :
Est-ce moi ou le bottin d'avatars n'existe pas ?

C'est toi il est ici, mais du coup peut-être va t-on mettre un lien direct depuis le règlement, ça sera plus facile à trouver

_________________